Interview de Marc Thurner, directeur de regenHU

msm.ch


Posted in News on 10.12.2012

"La société regenHU, située à Villaz-St-Pierre, dans le canton de Fribourg, produit des machines permettant, entre autres, de créer des structures osseuses synthétiques. Afin de connaître les perspectives, mais aussi les soucis que rencontre une petite société dans cet univers très pointu du secteur bio-médical, MSM a rencontré Marc Thurner, 33 ans, fondateur et directeur de la société.

MSM: L’établissement de votre entreprise à Villaz-St-Pierre au sein du Vivier est-il dû au hasard ?Marc Thurner: Non, ce n’est pas dû au hasard. Si l’on regarde l’historique, nous avions créé la société Delta-Robotics en novembre 2007 en tant que startup de l’école d’ingénieurs de Bienne. Lorsque nous avons cherché des appuis financiers, nous avons trouvé au sein du CPA Group non seulement un investisseur, mais aussi un partenaire qui maîtrise le génie industriel nécessaire à mener ce type de développement au succès. Nous avons donc intégré le CPA Group et renommé notre société qui est devenue regenHU (pour régénération humaine) et qui se positionne dans le bio médical. Nous utilisons les synergies du groupe et en exploitons les compétences dans le domaine du développement, de l’électronique, de la mécanique. Ce qui nous permet de nous focaliser sur le développement de nouveaux marchés dans le secteur bio-médical.MSM: Quels sont les liens entre RegenHu et CPAutomation ?Marc Thurner: CPAutomation, tout comme regenHU, Asyril, ViDi Systems, Venturi et Vivier appartient à CPA Group, holding qui détient la majorité des actions de toutes ces sociétés. regenHU est donc une société sœur de CPAutomation. Le CPA Group est un groupe visionnaire investissant dans les technologies de demain et qui nous laisse une certaine liberté pour explorer de nouveaux marchés.MSM: Vous êtes actif dans le biomédical tout en ayant recours à des techniques classiques du domaine des machines-outils, de la mécanique/électronique. Quels sont les atouts de la Suisse dans ces différentes techniques complémentaires ?Marc Thurner: Les compétences actuelles de la Suisse dans la micromécanique et l’horlogerie sont l’héritage de l’expérience accumulée dans le domaine de la machine-outil. Mais à la base, nos machines sont des CNC classiques et nous exploitons le savoir-faire suisse du domaine de la machine-outil pour l’amener dans un nouveau marché, celui du biomédical.">>www.msm.ch.